Comment choisir entre un poêle à bois et un poêle à granulés ?

Se décider entre un poêle à bois et un poêle à granulés n’est pas chose simple. Pour vous aider dans votre démarche, voici des éléments de comparaison :

Avant de proposer une comparaison des caractéristiques des deux produits, il faut prendre compte la principale différence entre les types de chauffage : le combustible.

Cette différence majeure influe sur l’utilisation et le fonctionnement des appareils.

Un appareil à bûches requiert la présence d’une personne pour recharger en bois toutes les 2 heures environ.

Un poêle à granulés permet lui de remplir à l’avance le réservoir à granulés et peut alors fonctionner automatiquement. Sur les produits à granulés concernés, la possibilité de programmer le lancement et l’arrêt automatique de l’appareil  sont des atouts indéniables. 

A la différence d’un poêle à bois, le poêle à granulés nécessite de l’électricité pour fonctionner.

L’usage que vous souhaitez faire de votre appareil de chauffage bois est un des principaux critères de choix entre les deux appareils.

Au niveau du poêle à bois :

Les poêles à bois offrent un véritable plaisir du feu. La vision des flammes est sublimée. Le crépitement du feu et l’odeur qu’il dégage rajoute à ce plaisir non dissimulé. Fonctionnant de façon indépendante, sans électricité, les poêles à bois vous réchaufferont dans toutes les conditions.

Au niveau du poêle à granulés :

Les poêles à granulés brillent par leur facilité et praticité. Une fois le chargement du réservoir en granulés remplit, son autonomie vous garantie plusieurs dizaines d’heures de fonctionnements sans rechargement. De plus, son fonctionnement automatique s’adapte à la température désirée pour vous apporter le juste confort. Sur les appareils équipés, vous pouvez programmer son fonctionnement. La fonction stand by de certains de nos appareils offre un arrêt automatique de l’appareil dès la température désirée atteinte. Il redémarre ensuite automatiquement quand la température de la pièce baisse pour vous garantir une économie de granulés et un confort optimal.

Quelles différences esthétiques ?

L’esthétique des poêles à bois propose des possibilités élargies allant du traditionnel,  aux designs les plus modernes. La vision, le crépitement et les odeurs des flammes apportent un charme tout particulier aux poêles à bois. Le corps de chauffe en acier ou fonte ainsi que les nombreux matériaux différents utilisés pour l’habillage permettent de nombreuses possibilités esthétiques pour s’adapter à tous les intérieurs.

Les poêles à granulés sont dotés d’un design moderne et élégant qui s’intégrera parfaitement dans tous les intérieurs. Si la vison des flammes est plus petite, c’est la praticité de ces appareils qui sauront vous séduire.

Quel appareil suivant l’espace de stockage disponible ?

Le bois de chauffage nécessite un grand espace de stockage extérieur et protégé. Il requiert le respect de règles de stockage pour profiter d’un bois le plus sec possible.

Certains bois comme le chêne, qui contient du tanin, doit être laissé sous la pluie 1 année pour le laver avant de passer au séchage.

Une fois fendu, stockez le bois sous abri ventilé. Veillez à ce qu’une circulation d’air ait lieu pour rendre le séchage possible. Attention, un bois sous bâche ne sèche pas correctement et peut même pourrir.

L’usage de rondins est vivement déconseillé. Le séchage est difficile, très long et la combustion est altérée.

Les granulés sont conditionnés en sac qui le protège. Cependant, c’est un combustible qui craint énormément l’humidité. Il doit être stocké en intérieur, au sec, dans un espace de la cave ou du garage par exemple.

L’avantage est que cela prend moins d’espace que le stockage du bois. 

Attention tout de même car au contact de l’humidité, le granulé se gorge d’eau comme une éponge…et devient inutilisable.

Acheté à la tonne, il se présente sur une palette. Le volume occupé est d’environ 1.5 m³ (1m x 1m x 1.5m)

 1 palette de granulés en sac = environ 4 stère de bois = environ 500 l de fioul

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vous débutez votre recherche pour l’installation d’un poêle à granulés / pellets ?

Les questions sont nombreuses.

Quelles sont les différences entre les modèles ? Lequel choisir ?

La diffusion de la chaleur

  • Soufflant : L’appareil est muni d’un ventilateur. La chaleur se répartit alors plus vite dans la pièce. On peut régler la vitesse de soufflerie. Les ventilateurs de nouvelle génération sont relativement silencieux et ne font pas plus de bruit qu'une VMC.
  • Convection naturelle : La chaleur est diffusée par le poêle à pellets lui-même, comme un radiateur. Avec ces poêles dit silencieux, la chaleur va se rapprocher de la diffusion d'un poêle à bois. La conception du poêle est différente des poêles dit "ventilés". Ils sont munis de plaques en fontes épaisses, rainurées et légèrement inclinées pour faciliter la diffusion de l'aire chaud.
  • Canalisable : L’appareil dispose de plusieurs souffleries. Une sur l’avant et d’autres sur l’arrière. On peut alors, à l’aide d’une gaine, amener l’air chaud dans une pièce contiguë ou à l’étage. Ce système a ses limites, 6 mètres de gaines pour une bouche et 3 mètres pour deux bouches semble raisonnable. Après il y a des pertes énergétiques importante et pour les combler il va falloir augmenter la puissance de combustion et de soufflerie, ce qui va vite devenir inconfortable en fonction de la dimension de la pièce dans la quelle ce trouve le poêle.
  • Hydraulique : Ces appareils ont une soufflerie débrayable. Toute la chaleur est transmise aux réseaux des radiateurs. L’installation des poêles à granulés "hydro" est plus compliquée qu’un poêle classique. Il faut le raccorder à l’installation de chauffage central. En faite, c'est une chaudière avec une vitre qui s'installe dans une pièce à vivre (salon ou salle à manger). En règle générale il est préférable de le raccorder à un petit ballon tampon. C'est un appareil qui peut s'avérer très pratique dans des anciennes habitations, avec de petites pièces, là ou un poêle "ventilé" ou "canalisable" aura du mal à diffuser correctement la chaleur. De toute évidence, il faut soit avoir de sérieuse connaissance en installation de chauffage, ou ce faire conseiller par un professionnel spécialisé.
  • Etanche : C’est une évolution en raison du développement des maisons BBC/RT2012. L’air nécessaire à la combustion du pellet est pris à l’extérieur. La conception du poêle est réaliser pour diminuer les fuites d’air.

Les autres différences

  • Composition du foyer : On trouve des foyers en fonte et d’autres en acier, souvent associés à des matériaux réfractaires.
  • La puissance : Pour faire un raccourci : 10 m² = 1kw de puissance. Ainsi un poêle de 8 kw va chauffer un espace de 80 m². Attention cette puissance est nécessaire pour chauffer un local à 21 ° par une température extérieure de moins 7°.
  • Autrement dit : Choisir la bonne puissance est primordiale. Un poêle à pellets trop puissant va consommer d’avantage et tourner au ralenti, source d’encrassement.
  • Les Inserts à pellets : Ces appareils sont idéals pour la rénovation. Ils vont permettre de s’encastrer dans un foyer de cheminée. Mais aussi de créer facilement une cheminée. L’appareil est placé sur un support et on habille l’extérieur autour.
  • Les poêles mixtes : On touche ici au haut de gamme. Ces appareils permettent d’utiliser des bûches de bois et peuvent basculer aux pellets.

Conclusion, il n’y a pas que l’appareil

Vous souhaitez bien sur acheter le meilleur appareil. Celui qui présente le meilleur rapport qualité prix, qui correspond à vos goûts et à votre habitation.

Pour réussir votre projet, il faut aussi accorder la plus grande importance à la pose, aux réglages de votre appareil et au SAV proposé par l’entreprise.